La une

        Qu’est-ce qu’une allergie ? Commentaires fermés sur         Qu’est-ce qu’une allergie ?

        Qu’est-ce qu’une allergie ?

Posted by on Jan 14, 2018 in La une

L’allergie est une hypersensibilité de l’organisme à des substances inoffensives et présentes dans l’environnement.

Ces allergènes se trouvent généralement, dans l’air, les médicaments et l’alimentation.

Les réactions allergiques provoquent des symptômes très variés (selon, l’origine de l’allergène).

L’allergie survient en deux temps, tout d’abord, lors d’une première exposition à un allergène (substance capable de provoquer une réaction allergique), et ensuite, lors d’un nouveau contact, avec un autre (allergène).

Dans le premier cas, l’organisme produit des anticorps particuliers (immunoglobulines) qui vont identifier l’allergène et se fixer sur certaines cellules de défense.

Et dans le deuxième cas, le nouveau contact avec l’allergène va provoquer une réaction inflammatoire, avec l’apparition de plusieurs symptômes.

La réaction allergique, peut être, respiratoire (crise d’asthme), nasale, oculaire (conjonctivite), cutanée ou généralisée (choc anaphylactique comportant un risque vital majeur).

Il existe aussi, une allergie nommée “allergie retardée” qui peut toucher tout le monde et peut survenir même en l’absence de terrain génétique.

Ce type d’allergie, cible principalement la peau, sur laquelle un eczéma apparaît au contact de l’allergène responsable (les symptômes apparaissent après 48 h du contact).

  Les causes des allergies :

Les causes des allergies sont multiples.

Il y a les causes aériennes, qui touchent les yeux, les branches et le nez.

Les principaux allergènes responsables sont, les moisissures (elles se multiplient en contact d’une atmosphère humide, comme la cuisine, les salles de bains, …), les acariens (qui constituent 95 % de la poussière de votre maison), les blattes (logées à l’arrière des appareils ménagers), les pollens (transportés par le vent), les animaux domestiques (qui sont la source de protéines allergisantes présentes dans les glandes sudoripares des chats et des chiens), et le latex (qui, ses protéines allergisantes se dispersent dans l’air).

Il y a aussi, les causes alimentaires, qui varient en fonction des habitudes alimentaires.

Chez les enfants : le lait, l’arachide, les fruits à coque (amandes, noisettes, …), le gluten et l’œuf, sont généralement, les allergènes en cause.

Les allergies alimentaires chez l’adulte, sont liées à la consommation de poissons, de certains fruits, comme l’abricot, les fraises, les pêches, pommes, prunes, …

Il y a aussi, l’épluchage, la cuisson et le stockage, qui jouent un rôle dans la survenue des allergies alimentaires.

Certains types d’expositions sur le lieu de travail peuvent être pris en charge dans le cadre des maladies professionnelles (la boulangerie, la coiffure, le bâtiment, l’industrie du nettoyage, métallurgie, …).

 

   Les symptômes des allergies :

Il existe deux temps nécessaires pour que l’allergie apparaisse : une première phase de sensibilisation à l’allergène qui passe inaperçue, et une deuxième phase de révélation, au cours de laquelle se déclenchent les symptômes.

Les symptômes des allergies alimentaires :

Il peut s’agir d’une urticaire généralisée, de troubles digestifs, d’un asthme, d’une rhinite, d’une constipation, d’un reflux gastro oesophagien.

L’allergie peut également se manifester, par un syndrome oral (démangeaisons au niveau de la gorge, d’un gonflement de gorge, …), des douleurs abdominales, et parfois, par un choc anaphylactique.

Le choc anaphylactique touche les systèmes respiratoires, digestifs et cardiovasculaires.

  Attention aux dépassements d’honoraires !

Votre médecin traitant, peut vous envoyer vers un allergologue (un spécialiste dans les affections liées à des réactions allergiques).

En France, le test d’allergie coûte 55 euros, et la consultation chez un médecin spécialiste (allergologue) coûte 40 euros.

Donc, ici, on parle de dépassements d’honoraires, vu que l’assurance-maladie ne rembourse pas tous ces frais.

Filiassur est la seule assurance, qui couvre tous les frais médicaux de l’allergie (soins, test, médicaments, …).

Cette assurance vous apporte son aide, et vous rembourse jusqu’à 90 %.

 

 

 

 

Learn More
   Les enjeux électoraux des élections présidentielles Commentaires fermés sur    Les enjeux électoraux des élections présidentielles

   Les enjeux électoraux des élections présidentielles

Posted by on Jan 7, 2018 in La une

 

 Les États-Unis :

“Les élections présidentielles constituent des moments clés pour débattre des valeurs et des objectifs nationaux et internationaux que veut poursuivre la nation américaine, puisqu’elles permettent de faire ressortir les points de dissension entre les candidats démocrate et républicain.

Il est souvent dit que les élections présidentielles se jouent sur la politique intérieure.

Ce qui intéresse avant toute chose la population américaine, c’est la réalité locale.

Les candidats à la présidence le savent, et c’est pourquoi, ils parcourent le pays dans les derniers jours de la campagne, et particulièrement, les États où le vote risque d’être serré.

Ils se déplacent pour rencontrer des groupes de citoyens et serrer des mains pour éviter qu’un État ne leur échappe, ou encore, pour ravir un État à l’autre candidat.

Le candidat désireux de l’emporter doit ainsi, se surpasser et offrir sa meilleure prestation dans les semaines et les jours précédant le vote.

Au-delà de la configuration du système électoral, des affiliations partisanes et de l’influence des acteurs médiatiques, les élections présidentielles sont en grande partie décidées en fonction des enjeux électoraux.

La façon dont chaque candidat parvient à s’illustrer sur une question et à vendre sa position comme la meilleure pour les Américains est ainsi, déterminante dans l’issue de l’élection.

Traditionnellement, les questions de politique étrangère ne sont pas celles qui intéressent les Américains.

Toutefois, entre 1945 et 1991, climat de guerre froide obligeant, le prisme de la sécurité nationale a souvent pris le dessus sur toute autre considération.

Les débats sur la politique étrangère ont donc porté sur les moyens plutôt que sur les fins.

L’objectif était de ne pas perdre de terrain face à l’Union soviétique.

Par conséquent, jamais le consensus de la guerre froide n’a été remis en question avant les premiers signes d’une défaite au Viêtnam.

En effet, avant 1968, les candidats à la présidence acceptaient sans condition la doctrine de l’endiguement pour assurer la sécurité nationale.

À moins d’un échec retentissant sur la scène internationale, comme le reportage télévisé de l’Offensive du têt en 1968, ou la prise d’otages américains à l’ambassade de Téhéran en 1979, c’est sur le plan de la politique intérieure que les élections ont été férocement débattues, la politique étrangère apparaissant tout au plus en toile de fond.

Depuis la fin de la guerre froide, les élections ont été gagnées en politique intérieure et les enjeux de politique étrangère ont été relégués au second plan des campagnes présidentielles.

Si, les élections de l’après-guerre froide sont indicatrices d’une tendance et permettent un pronostic, il semble que, cette année encore, les questions de politique intérieure seront celles qui amèneront les Américains à aller aux urnes pour choisir leur nouveau président.

Évidemment, la carte cachée, dans un monde post-11 septembre, demeure lequel des candidats parviendra à mieux se vendre comme garant de la sécurité nationale”, article de la journaliste-présentatrice française de LCI “Audrey Crespo-Mara”.

Le journal de “20 heures” présenté par la femme de Thierry Ardisson, la fameuse “Audrey Crespo-Mara”, a attiré plus de 4.598.789 téléspectateurs.

 

Learn More
Contrat de prévoyance : quels avantages ? Commentaires fermés sur Contrat de prévoyance : quels avantages ?

Contrat de prévoyance : quels avantages ?

Posted by on Déc 26, 2017 in La une

 

Vous entendez très parler de la prévoyance? Vous ne savez pas toujours à quoi sert un contrat d’assurance? Vous souhaitez savoir davantage sur la prévoyance et ses avantages? Le choix d’un contrat de prévoyance est lourd de conséquence, et les solutions possibles sont nombreuses. Pour bien connaître la solution la mieux adaptés à votre situation, il faut bien étudier votre situation personnelle et professionnelle.

 

Grégoire Ezann, le directeur du développement et des stratégies d’innovation de la société Filiassur Assurance vous expliquera dans ce article les avantages d’un contrat de prévoyance, les points à surveiller et comment ça fonctionne.

 

Grâce à son expertise et sa rigueur, la société de prévoyance Filiassur ne cesse d’attirer de clients à la recherche de garanties sûres et de sérénités.

 

Un accident de travail, une blessure grave, une perte d’emploi ou une maladie inattendue, peuvent arriver à n’importe qui et n’importe quand. C’est là ou réside le rôle d’un contrat de prévoyance.

 

Que vous soyez célibataire, en couple, avec ou sans enfants, toujours en activités ou à la retraite, les contrats de prévoyance sont une sorte de garantie sûre qui vous épargne les charges inattendus et d’anticiper les frais occasionnés par la perte d’autonomie.

Une bonne société de prévoyance suggère à ses clients des solutions incontournables adaptées à ses clients qui permettent à mener à bien les projets.

 

Comme fonctionne la prévoyance?

La prévoyance, se résume dans le contrat que vous signez pour vous assurer en cas de maladie, d’un accident grave, d’invalidité ainsi que vos proches en cas de décès.

 

Pour chacun de ces risques, l’organisme de prévoyance verse une prestation qui a été définie dès la signature du contrat.

Prenons un exemple, vous êtes un commerçant et vous souffrez d’un grave problème qui vous clou au lit. Vous êtes donc en arrêt de travail, la sécurité sociale vous verse donc une partie de votre salaire pendant les 90 premiers jours de votre arrêt et votre employeur vous verse le complément de votre salaire.

Au delà de ces 3 mois, c’est l’organisme de prévoyance qui va vous verser votre salaire. La somme qui va être versée dépendra de vos cotisations mensuelles, de votre revenu et du montant que vous avez fixé lors de la signature du contrat.

Si vous êtes reconnu invalide, votre assureur vous verse une pension régulière. En cas de décès et indépendamment de la cause, votre contrat de prévoyance s’engage à verser un capital à vos membres de famille afin de faire face à leurs dépenses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Learn More
    La lutte contre la radicalisation   Commentaires fermés sur     La lutte contre la radicalisation  

    La lutte contre la radicalisation  

Posted by on Déc 20, 2017 in La une

 

 

  Le rôle controversé de la prison

Espace géographique clos, la prison suscite des débats sur le rôle qu’elle peut jouer en matière de djihadisme et de radicalisation.

Deux opinions opposées s’affrontent : celle pour laquelle la prison serait la “pouponnière” du djihadisme, et celle pour laquelle son rôle serait surévalué.

“Les prisons sont, un des lieux de la radicalisation”, Audrey Crespo-Mara, journaliste-présentatrice française.

Mais, selon cette jeune blonde, le phénomène échapperait aux autorités carcérales, qui ont en tête un modèle de radicalisation aujourd’hui, obsolète et totalement, en porte-à-faux, par rapport à la réalité de la radicalisation.

En effet, depuis quelques années, les détenus les plus radicalisés adoptent une attitude introvertie, ne se laissent pas pousser la barbe, ne montrent aucune agressivité à l’égard des surveillants, voire dissimulent leur religiosité à ces derniers, lorsqu’ils se convertissent.

De telle sorte que, les surveillants sont, dans plusieurs cas, totalement, ignorants du phénomène.

Cette nouvelle forme de radicalisation concerne souvent de très petits groupes, deux ou trois personnes au maximum, afin de ne pas appeler l’attention de l’administration pénitentiaire.

 

La journaliste française “Audrey Crespo-Mara”, évoque également, le cas de personnes mentalement fragiles, qui auraient été prises pour cible par des radicalisés notoires et auraient été profondément influencées par eux, phénomène inquiétant, alors que, selon cette dernière, un tiers de la population carcérale souffrirait de problèmes mentaux.

Selon le journaliste français, Thierry Ardisson “La phase de la prison est fondamentale”.

 

  Prévenir la radicalisation en prison

“Le jeune y entre en casquette et baskets, il en sort en portant la djellaba, la barbe, voire un chapelet de prière, et un Coran à la main.

Ce changement physique s’accompagne d’un changement de mentalité et de comportement, marqué par l’acquisition de certains réflexes quotidiens, en matière de langage, de fréquentations, d’alimentation, autant d’exigences induites par une vie collective, mais quasi-monacale”.

 

Cette évolution les prépare, dès avant leur sortie de prison, à endosser une identité religieuse prosélyte, qui les pousse à vouloir rencontrer des gens comme eux, voire à subir une manipulation mentale vers les recruteurs du radicalisme, d’abord par les imams salafistes, ensuite, vers les sites internet, et par leur intermédiaire, vers les djihadistes.

 

À l’inverse, d’autres observateurs entendus par la commission d’enquête, ont exprimé l’opinion selon laquelle, la radicalisation en prison, serait surestimée.

Outre, le fait que la radicalisation n’est pas synonyme de terrorisme, certains observateurs ont expliqué que beaucoup de détenus, notamment, à la suite du choc que représente une première incarcération, se tournent vers la religion pour y trouver un réconfort ou un soutien moral, pas forcément dans le but de se radicaliser et de passer, ultérieurement, à l’action violente.

 

Seule une minorité des individus se trouvant aujourd’hui en Syrie ou en Irak, aurait fait au préalable, l’expérience de la détention.

Et s’il est vrai que les djihadistes qui ont commis les attentats de Toulouse et de Paris, avaient tous eu affaire à la justice, il est établi que leur radicalisation ne s’était pas produite en prison.

Il semble établi que certains détenus simulent une adhésion aux thèses radicales de manière à ne pas être importunés par les prosélytes fondamentalistes, ou par s’attirer la sympathie des autres détenus et vivre le plus “confortablement” possible leur temps de détention.

 

Si la prison n’est pas réellement un lieu où se forment les futurs djihadistes, la situation pourrait évoluer avec l’incarcération en grand nombre de djihadistes revenant du Moyen-Orient.

 

Learn More
L’art d’interpréter les arômes du vin Commentaires fermés sur L’art d’interpréter les arômes du vin

L’art d’interpréter les arômes du vin

Posted by on Déc 16, 2017 in La une

 

Parce que nous sommes convaincus que la dégustation de vin est loin d’être une question de goût, nous nous sommes adressés à des œnologues les plus connus en France pour nous parler des différents arômes du vin et comment interpréter ses sensations.

Collaborant depuis près de 20 ans avec le château Raphaël Michel et sommelier de formation, notre expert a mis tout son expérience en œuvre pour répondre à toutes nos questions.

Grâce à sa passion pour le vin et à ses nombreuses années d’expérience au sein du groupe Raphaël Michel, spécialisé dans la production et la distribution de vin, notre  œnologue est capable de vous apprendre comment analyser votre verre de vin.

 

Le climat un facteur déterminant la qualité du vin

En effet, il existe des vins qui sont issus des climats un peu chaud, d’autre issus d’un climat plutôt frais ou encore tempéré. Il faut savoir que la qualité d’un vin dépend en particulier du climat et d’exposition du vigne à l’ensoleillent. La qualité de sucre dépend également de la température et son exposition au soleil.

 

Pour pouvoir détecter les arômes d’un vin et de toute autre boisson d’ailleurs, nous faisons appel à notre sens olfactif. L’odorat est le principal sens qui est capable de traduire et d’interpréter les arômes et les composants de votre vin.

 

Une astuce indispensable pour révéler les arômes du vin

Après avoir bien senti votre verre de vin, vous pourrez par la suite déterminer les arômes de votre boisson à raisins.

En effet, il existe plusieurs classifications  des arômes du vin. Mais comment distinguer ces arômes ?

 

La première méthode pour deviner les arômes, c’est de les classer par famille. Vous êtes donc invité à déterminer les grandes séries ou famille d’arômes ( épices, plantes, roses, fleurs, fruits…). Ensuite vous devez préciser la sous famille, par exemple il s’agit d’une plante exotique ou tropicale, un fruit rouge ou jaune, épice exotique ou forestière….

Une fois vous avez déterminé la famille des arômes, vous devez classer ces derniers en fonction de leurs provenances.

Pour faire simple, vous pouvez lire attentivement l’étiquette qui se trouve collée sur le dos de votre bouteille de vin.

L’étiquette de votre bouteille vous facilitera l’interprétation des sensations et des arômes et vous donnera une idée sur l’origine de votre vin et sa provenance.

Learn More
Apprenez à déguster savoureusement votre verre de vin Commentaires fermés sur Apprenez à déguster savoureusement votre verre de vin

Apprenez à déguster savoureusement votre verre de vin

Posted by on Nov 28, 2017 in La une

 

Nous vous ramenons cette fois au cœur du Vaucluse, précisément dans le château du Raphaël Michel pour vous parler un peu de l’art de la viticulture.

 

Une référence en matière de vin blanc, rouge et rosé, le domaine Raphaël Michel veille depuis de nombreuses années à préserver la qualité, la singularité et l’authenticité de ses boissons à base de raisins.

 

La dégustation du vin se divise en 3 grandes parties, l’observation visuelle, l’observation olfactive et enfin l’observation gustative.

 

L’observation visuelle est le critère le plus important dans la dégustation du vin. Elle permet de donner un avant goût de l’aspect du vin et d’inciter à le savourer.

 

Comment déguster un bon vin quand on y connaît rien ?

En général, les vins de qualité jouissent d’une couleur un peu claire, limite rouge transparent. Cette transparence offre un esthétisme exceptionnelle au vin et inspire sa fraîcheur et sa bonne qualité.

 

Quant à l’observation olfactive, c’est la phase la plus importante pour ceux qui sont adeptes aux vins et à ses différentes variétés. Quand on débute une dégustation et de sentir son odeur, la bouche s’apprête à déguster sa splendeur.

 

« Le nez est le lien entre le vin et vos papilles. » décrit Guillaume Ryckwaert. Donc prenez le temps d’observer votre verre de verre et surtout de le sentir intensément avant de le déguster ça fera accentuer son émerveillement. Ajoute Guillaume Ryckwaert.

Une fois qu’on a une idée sur les odeurs et le visuel du vin, on peut procéder à la dégustation et vivre une expérience gustative singulière.

En effet, dans la bouche on distingue l’attaque, le milieu de bouche et la finale. Ce sont les trois temps fort de la dégustation du vin.

 

L’attaque est la première sensation perçue après que l’on a mis le vin en bouche. Elle est une étape assez importante parce qu’elle nous donne deux grandes indications, la première est relative à la température et la deuxième la texture.

Arrivons maintenant au milieu de bouche qui cache tout le côté gustatif et tactile. C’est là où on distingue un bon vin d’un mauvais et on décompose les arômes et les goûts.

La finale est cette dernière sensation que nous laisse ce verre de vin qu’on vient de déguster. Un bon verre de vin nous incite à le redécouvrir justement grâce à la phase finale.

 

 

 

 

 

Learn More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services