La une

Le regard de la religion musulmane sur la famille Commentaires fermés sur Le regard de la religion musulmane sur la famille

Le regard de la religion musulmane sur la famille

Posted by on Jan 5, 2020 in La une

La famille constitue dans la religion musulmane comme le noyau de la communauté musulmane. En effet, le droit de la famille en Islam se ressource essentiellement des règles de la Sharia qui émane du Coran. Ces lois protègent l’honneur, la cohésion et l’unité de la famille. Le statut de la famille en Islam est par conséquent régi depuis plusieurs années par le Coran et la Sunna

Le statut de la famille en Islam

Certes, ces dernières années, plusieurs législateurs essayent d’apporter des modification des règles traditionnelles toutefois, sans toucher pour autant à l’essence des lois, comme c’est le cas au niveau des règles de la répudiation et la polygamie dictée par sourate An Nisa, verset 3.
Il est important de mentionner la situation de la femme durant la période antérieure à l’avènement de la religion musulmane au niveau de la région de l’Arabie. En effet, la femme à l’époque avait un statut qui est inférieur par rapport aux hommes, puisqu’elle n’avait presque aucun droit et elle n’héritait puisqu’elle était considérée comme un être faible. Elle faisait l’objet d’une vente et se transmet par succession. Durant la période pré-islamique, l’homme pourrait se marier par autant de femmes qu’il désirait et il n’y avait aucune règle qui concerne le nombre de divorces
Avec l’avènement de l’Islam, le messager d’Allah avait apporté des règles qui ont amélioré la situation tragique que la femme vivait en Arabie.

Le mariage

Le mariage dans la religion islamique est une institution et un contrat. En effet, c’est un contrat bilatéral qui est basé sur le consentement des deux conjoints. La validité de cet acte juridique n’est pas limitée à une période déterminée.
Le mariage en Islam est un acte qui participe à préserver l’humanité en donnant des enfants. D’après le livre saint en Islam, les fondements du mariage sont essentiellement, le consentement des deux parties, la présence de deux témoins, la dote, l’annonce du mariage devant toutes les familles « Al Ichhar ».

Learn More
La perte d’un enfant : une épreuve dure avec des récompenses divine Commentaires fermés sur La perte d’un enfant : une épreuve dure avec des récompenses divine

La perte d’un enfant : une épreuve dure avec des récompenses divine

Posted by on Déc 27, 2019 in La une

La naissance d’un enfant est sans doute le meilleur événement qu’un Homme puisse vivre sur terre. Toutefois, il arrive que parfois ce bonheur soit terni par la perte de cet être cher. Un bout de nous qu’on a vu grandir et faire son premier pas.
Alors comment pouvoir surmonter cette épreuve en Islam ? Et quelle récompense divine vous attend ?

Apprendre à patienter face à ses épreuves

La perte d’un enfant est l’une des épreuves les plus douloureuses de la vie. La meilleure solution pour faire face à cette immense douleur, c’est de s’armer de patience, en acceptant la volonté d’Allah. En effet, face à cette perte, le monde s’assombrit, pourtant, c’est dans ces épreuves que la vie prend tout son sens. Connaître que Dieu nous éprouve, c’est l’un des piliers de notre foi. Avoir foi en votre destin et à la volonté de dieu, et surtout de l’accepter malgré la douleur immense que vous éprouvez, cela fait partie de l’essence de la croyance en Allah. Comme c’est mentionné dans le Coran, sourate Al Baqara (La vache), verset (155-157) « Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, – qui disent, quand un malheur les atteint : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons. – Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde ; et ceux-là sont les biens guidés.»
Et pour apaiser votre douleur, pensez à notre Prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) qui a ressentie cette douleur et a accepté la volonté de Dieu, en perdant trois fils en très jeune âge. Selon Bukhari, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) était très touché par la perte de son fils Ibrahim, il a dit « Les yeux versent leurs larmes, le cœur est meurtri de tristesse, mais malgré cela, nous ne prononçons que ce qui plaît à Allah. Certainement, nous sommes tristes de devoir te quitter, ô Ibrahîm ! ».
Mais pire après la perte de tous ses fils, les mécréants de Quraysh se gaussèrent du Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) vu qu’il n’avait plus de descendance masculine, en le nommant par Al Abtar (dépourvu de descendance masculine), alors Allah fit descendre, la sourate Al Kawthar, la 108e sourate du Coran pour le réconforter.
« C’est Nous qui t’avons octroyé l’abondance
Alors prie ton Seigneur et sacrifie
Celui qui te hait n’aura jamais de prospérité »

La récompense divine

Selon un hadith authentique rapporté par Muslim, Abu Hassan a dit « Deux de mes enfants étant décédés, j’ai demandé à Abou Hourayra « Ô Abou Hourayra, as-tu entendu le Prophète Mohamed (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) dire un hadith pour nous consoler dans la perte de nos proches », « Oui, effectivement, le Messager d’Allah (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a dit « Les enfants morts seront des enfants bienheureux du Paradis. Quand l’un d’eux rencontrera ses parents, il les saisira par le bout de leur habit et les emmènera au Paradis ». En outre, le Prophète (paix et bénédiction de Dieu soient sur lui) a mentionné « Il n’y a pas une seule femme parmi vous dont trois enfants meurent avant la puberté sans que cela soit pour elle un écran contre l’Enfer ». Une femme demanda : « Et pour deux (enfants) ? » Il répondit : « Et pour deux (enfants) aussi ». (hadith authentique rapporté par Muslim).
Dieu récompensera tous ceux qui ont su patienter et accepté sa volonté divine, plusieurs hadiths et versets coranique le confirme. En effet, Allah vous aimera, vous facilitera et vous assistera face à cette épreuve douloureuse, comme c’est mentionné dans le livre saint, le Coran, « Ô vous les croyants, cherchez secours dans la patience et la prière car Allah est avec ceux qui patientent} (Sourate Al Baqara, verset 153)

Learn More
Engage 2025, le nouveau plan stratégique du groupe ‘Orange’ Commentaires fermés sur Engage 2025, le nouveau plan stratégique du groupe ‘Orange’

Engage 2025, le nouveau plan stratégique du groupe ‘Orange’

Posted by on Déc 1, 2019 in La une

Le géant français des télécoms présente ce vendredi son nouveau plan stratégique à horizon 2025, baptisé ‘Engage 2025’. Ce plan prend la suite du plan ‘Essentiels2020’, lancé en 2015.
“Avec le lancement du plan ‘Engage 2025’, on écrit un nouveau chapitre de l’histoire du groupe Orange”, ajoute Stéphane Richard.
Pour ce plan stratégique, l’opérateur tricolore se dote d’une ambition exigeante, forte et unique : faire vivre à chacun de ses clients – professionnels ou privés – une expérience incomparable. Celui-ci s’adresse à tous : clients entreprises, de la multinationale à la petite société, clients exigeants sur le niveau de service, clients attentifs aux prix…
Selon les dires de Stéphane Richard, le Président-Directeur Général du groupe, Orange s’appuiera sur 5 leviers principaux : construire un modèle d’employeur humain et digital, réinventer la relation client, se diversifier en capitalisant sur ses employés, accompagner la transformation du client entreprise et offrir une connectivité enrichie.
Tout cela, en s’inscrivant dans une dynamique de société responsable, efficace et numérique.

Réinventer la relation client

Le groupe considère qu’éthique de la relation et expérience client sont indissociables.
Il ne peut y avoir de révolution digitale sans une préoccupation trop forte sur les enjeux de protection et de sécurité des données personnelles. C’est pourquoi le géant français des télécoms travaille à créer les conditions essentielles afin de devenir l’acteur de référence qui fait vivre à tous ses clients, où qu’ils soient – professionnels ou privés -, cette expérience unique au quotidien. Afin de réinventer la relation client, l’opérateur historique va appréhender l’ensemble de ses activités par les usages et l’expérience de sa clientèle, en anticipant leurs attentes et en y répondant de façon efficace, ciblée et personnalisée.
“Il s’agit d’écouter, ensuite d’agir pour fabriquer des solutions ‘sur-mesure’ – ou personnalisées -, répondant parfaitement aux besoins de tous nos clients”, ajoute le Président-Directeur Général d’Orange.

Construire un modèle d’employeur humain et digital

Orange est une marque universelle. Celle-ci souhaite être une société, à laquelle les hommes et les femmes sont fiers d’appartenir. Elle s’adresse à tous (pauvre, riche / homme, femme / professionnel, privé, etc.), avec une proposition adaptée à chacun.
Stéphane Richard, le Président-Directeur Général d’Orange, veut construire un nouveau modèle d’employeur humain et numérique, qui reposera principalement sur une expérience salarié de qualité. Travailler chez Orange, c’est vivre une expérience humaine unique.
En 2019, Orange a été certifié ‘Top Employeur’ en Afrique pour la septième année consécutive. Plus de 23 000 employés travaillent aujourd’hui pour Orange dans ses 60 sociétés en Afrique.
Vous êtes à la recherche d’un emploi : Tunisie ? Vous voulez rejoindre un grand groupe et contribuer à l’un de ses principaux axes de développement stratégique ?
Pour tout savoir des valeurs du groupe ‘Orange Tunisie’ ainsi que de sa politique de recrutement, visitez le site d’emploi Okapi.

Learn More
Actions recommandées pendant le jour du vendredi Commentaires fermés sur Actions recommandées pendant le jour du vendredi

Actions recommandées pendant le jour du vendredi

Posted by on Juil 5, 2019 in La une

Dieu Tout Puissant a favorisé certains jours par rapport aux autres, a distingué des mois parmi les 12 mois lunaires, a donné à certains lieux – on donne l’exemple d’Arabie Saoudite où se trouve la pierre noire, la kaaba – plus de valeurs que d’autres…
De ce fait, Dieu Tout Puissant a choisi le vendredi – Al Joumou’a en arabe – parmi les jours de la semaine comme rendez-vous hebdomadaire – faisant référence à la semaine – pour tous les musulmans, et lui a donné des spécificités qu’il n’a donné à aucun autre jour.
Assister au sermon du vendredi est parmi les particularités de ce jour. C’est une obligation pour tout Homme de sexe masculin, responsable et résident, sain d’esprit et de corps.
Par ailleurs, le malade, le voyageur, l’enfant et la femme ne sont pas obligés d’aller au sermon du vendredi.

La prière du vendredi et ses mérites

Au temps du Messager et Prophète Muhammad, le sermon du vendredi était une école pour revivifier les cœurs du rappel d’Allah Tout Puissant et pour apprendre sa religion. C’est pourquoi les musulmanes assistaient assidûment à ce sermon hebdomadaire.
Le vendredi est un jour de fête pour tous les musulmans, notamment les fidèles. Ceux-ci s’y préparent aussi bien spirituellement que physiquement ; se faire beau pour son Créateur avant la célébration du sermon du vendredi.
Pour le sermon du vendredi, il est donc recommandé de se parfumer, de porter des vêtements propres, de se brosser les dents, et bien évidemment de faire ses grandes ablutions – une purification rituelle de certaines parties du corps avant certains actes religieux -… Il est aussi conseillé de porter ses plus beaux vêtements, notamment des habits de couleurs blanches et de se couper les ongles.
Le fidèle doit se rendre le plus tôt possible à la mosquée, pour se consacrer à la prière, principalement les prières surérogatoires et la prière de salutation, mais également à l’évocation d’Allah et à la lecture du livre saint.
Le Prophète et Messager Muhammad a dit : “… Le jour du vendredi, Al Malaïka prennent place aux portes – à l’entrée – de la mosquée et notent les arrivants dans l’ordre.”
Une fois que le muezzin commence son sermon, il faut écouter soigneusement ce qu’il dit et cesser de parler. Il est également bon de lire la sourate “Al Kahf” pendant le jour ou la veille du vendredi.

Horaires de Prière Qatar
– Al Fajr : 03 : 16 mn ;
– Al Dohr ; la prière du vendredi : 11 : 38 mn ;
– Al Asr : 15 : 02 mn ;
– Al Maghreb : 18 : 33 mn ;
– Al Icha : 19 : 59 mn.

Learn More
Connaître l’Islam Commentaires fermés sur Connaître l’Islam

Connaître l’Islam

Posted by on Juil 2, 2019 in La une

Le fondateur de la religion musulmane est “Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim”. Celui-ci est considéré comme le Prophète majeur. Il est né vers 620 après Jésus-Christ. Son père “Abd-Allāh ibn Abd al-Muttalib” meurt deux ans avant sa naissance – 618 J.C – et sa mère “Āmina bint Wahb” meurt alors qu’il est âgé de sept ans.

   Muhammad a grandi à La Mecque – actuellement, l’Arabie Saoudite. Il a été élevé par son oncle paternel “Abu Tâlib”. Il épouse Khadija bint Khuwaylid, une riche veuve de 40 ans, à l’âge de 28 ans. Après la mort de Khadija, considérée dans l’Islam comme la mère des croyants, il en épousera plusieurs d’autres et à sa mort – le 10 juin 632 après Jésus-Christ -, il laissera neuf veuves.

     Tandis que de nombreux Arabes dans son entourage sont polythéistes – croient en plusieurs dieux -, lui croit en un seul Dieu, à l’instar des communautés juive et chrétienne présentes dans la région et qu’il fréquente.

    Muhammad a reçu une révélation, pendant une nuit du mois de Ramadan, connue sous le nom de “Laylat Al-Qadr”, à l’âge de 40 ans. Celui-ci raconte que l’Archange Jibril lui est apparu, lui demandant de réciter (ou de lire) des mots, qui seront les premiers textes du Livre saint, le “Coran”.

      Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn rencontre très vite l’hostilité des Mecquois puisque sa doctrine va à contre-courant des traditions de cette ville polythéiste. Ce dernier répète les mots et les textes de l’Archange Gabriel autour de lui. Certains le croient et forment ses disciples. Cependant, lui et ses croyants – une cinquantaine de personnes – partent en exil à Médine.

    Par son charisme, Muhammad en fera, en quelques années, sa ville ensuite deviendra le chef de toute la région sud de la péninsule arabe. Ce dernier voulait fédérer les tribus arabes et les amener à reconnaître qu’il n’existe qu’un Dieu unique.

       Les cinq piliers de l’Islam

  La pratique du culte repose principalement sur cinq obligations – obligations de culte – tellement importantes et essentielles qu’on les appelle “les piliers” de l’Islam. Certes des obligations rituelles, mais leur aspect formel ne suffit pas : il est cependant indispensable de les accompagner d’une intention sincère et pure pour que celles-ci revêtent un caractère régulier.

– Le premier, et le plus important, est la profession de foi ;

– La prière : les cinq prières quotidiennes “Al Sobh, Al Dohr, El Asr, Al Maghrib, Al Icha” ;

– L’aumône “Al Zakat”, qui occupe une place très importante dans la religion musulmane ;

– Le jeûne du mois de Ramadan – la révélation du Coran était durant ce mois saint ;

– Le pèlerinage à La Mecque “Al Hajj”.

    Le Fanar, Centre Culturel Islamique : horaires de Prière

  Le Centre Culturel Islamique de Qatar “Al Fanar” – “Phare” en qatari – représente une organisation à but non-lucratif – dont l’objectif principal est la réalisation de bénéfices. Celle-ci a comme but d’informer les gens, notamment les étrangers sur la culture qatarienne ainsi que sur l’Islam. Elle se situe au cœur de Doha. Impossible de passer à côté de l’édifice sans le remarquer ! Ce centre culturel islamique renferme une bibliothèque, une salle de prière, une école religieuse, et une mosquée. Celui-ci permet de redécouvrir ou de découvrir la religion musulmane.

    Horaires de Prière Doha

 – Al Fajr : 03 : 16 mn ;

 – Al Dohr : 11 : 38 mn ;

 – Al Asr : 15 : 02 mn ;

 – Al Maghreb : 18 : 33 mn ;

 – Al Icha : 19 : 59 mn.

Learn More
Investir dans les SOFICA Commentaires fermés sur Investir dans les SOFICA

Investir dans les SOFICA

Posted by on Juin 27, 2019 in La une

Une réduction d’impôt au moment de la souscription !

  Les investisseurs résidant fiscalement en France bénéficient d’une minoration d’impôt sur le revenu – allant jusqu’à 48 % avec certains investissements – au titre de leur souscription au capital d’une SOFICA (société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel). En contrepartie de cet avantage fiscal, le contribuable doit s’engager à conserver les parts de SOFICA durant sept ans au moins. Par ailleurs, celui-ci ne doit pas détenir indirectement ou directement plus de 36 % du capital de la société au cours de ces sept premières années.

    La somme de cette réduction est, en principe, égale à 56 % de la somme versée au titre de la souscription, retenue dans la double limite de 32 millions d’euros par foyer fiscal et de 41 % du revenu global net. Soit une réduction maximale de 12 millions d’euros pour le foyer fiscal concerné. Ce taux peut néanmoins être de 68 % quand la société bénéficiaire s’engage à réaliser 13 % au moins de ses financements dans des entreprises de production avant le 2 mars de l’année qui suit celle de la souscription. La réduction, dans ce cas, peut être au maximum de 14 millions d’euros pour un foyer fiscal donné.

   Pour rappel : la minoration d’impôt peut faire l’objet d’une reprise par le fisc – ensemble des organismes d’État chargé de l’établissement de l’assiette des impôts – principalement si l’investisseur ne respecte pas son engagement de conservation des parts de SOFICA durant une période de sept ans minimum. La reprise effectuée porte sur la totalité de la minoration d’IR initialement obtenue, même si lorsque l’investisseur ne cède qu’une petite partie de ses actifs. Aucune reprise ne sera cependant effectuée si la cession avant sept ans (durée de vie de la SOFICA) résulte du décès de l’investisseur ou du partenaire ou conjoint lié par un PACS.

    Plafonnement des niches fiscales

  Les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel garanties ont disparu depuis 2016. En pratique, il faut que le souscripteur attend la dissolution de cette dernière – sept ans minimum – pour qu’il puisse disposer de ses capitaux, car il n’y pas de marché secondaire qui permet de racheter ou revendre ses parts.

   Les réductions s’appliquent généralement dans la limite du plafonnement des dérogations fiscales propre à chaque foyer fiscal. La règle dite du “plafonnement des dérogations fiscales ou dépenses fiscales” prévoit que les minorations d’IR cumulées sont plafonnées par an et par foyer fiscal à 32 millions d’euros pour les sociétés de coproduction de films.

    Indépendamment de son apport financier, la SOFICA A Plus Image 7 – conseillée par le groupe A Plus Finance – jouera avant tout un rôle opérationnel de partenaire associé au développement des œuvres qu’elle financera. Cette dernière est accessible dès 1300 euros.

  Celle-ci a pour vocation : une concentration sur les genres (animation, série TV, comédie, films, etc.) correspondant à la demande actuelle ; un équilibre entre les réalisations pour la télévision structurellement plus défensives, et celles pour le cinéma, plus risquées, mais éventuellement plus rentables ; la sélection des réalisateurs indépendants les plus dynamiques en matière de solidité financière et en termes du nombre d’œuvres.

    Cette société de coproduction de films permet aux souscripteurs de bénéficier de l’attractive fiscalité des SOFICA tout en profitant de l’expertise de gestion d’A Plus Finance.

Learn More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services