Posts by wpadmin

Ramadan 2020 : découvrez les interdits durant le mois du jeûne Commentaires fermés sur Ramadan 2020 : découvrez les interdits durant le mois du jeûne

Ramadan 2020 : découvrez les interdits durant le mois du jeûne

Posted by on Mar 24, 2020 in La une

Charité, spiritualité et jeûne sont au menu du Ramadan pour les musulmans. Cette tradition séculaire remontant aux 1ers temps de l’Islam correspond au mois le plus sacré – le plus béni – du calendrier hégirien (ou le calendrier islamique).
Les musulmans du monde entier attendent désormais ‘Laylat Al Qadr’, aussi connue sous le nom de ‘la Nuit du Destin’, qui doit définir du la date exacte du début Ramadan.
Ce mois saint, est l’un des 5 piliers de l’Islam, avec le pèlerinage à La Mecque, l’aumône légale (ou la Zakat), la prière et la profession de foi. Pour les musulmans, notamment les fidèles, il représente un mois de frugalité, de charité et de piété.

Pendant cette période, durant normalement entre 28 et 30 jours, les fidèles s’abstiennent de fumer, de boire, de manger de l’aube (Al Fajr) jusqu’au crépuscule (Al Maghrib). Ce sont les règles primordiales du jeûne. Faire l’amour est aussi interdit. Les relations sexuelles pendant la journée (de l’aube jusqu’au coucher du soleil) sont considérées comme un ‘très grand péché’.

À côté de l’abstinence et du jeûne, d’autres pratiques (actes) sont interdites, mais encore moins connues. Par exemple, fumer une cigarette a été ajouté, depuis quelques années, aux pratiques défendues. C’est aussi le cas du mensonge, du maquillage et des insultes. “Ni le grossier ni le vaniteux n’entreront au paradis”, ‘Muhammad’, le Messager de Dieu.
Ce jeûne est conçu comme étant un effort spirituel. Tous les musulmans pubères sont appelés à jeûner. Il est important de rappeler que certaines personnes, dans des cas bien précis, peuvent être dispensées (ou exemptées) du mois de jeûne. Les malades, les gens âgés, les femmes enceintes ou allaitant leurs bébés peuvent être exemptés. “[…] Et quiconque est en voyage ou malade, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours”, verset 185, sourate 2 (Al Baqara).

Quelle est l’origine du mois de Ramadan ?

Il s’agit du 9e mois du calendrier islamique. C’est au cours de ce mois saint que le Coran, le Livre sacré des musulmans, a été révélé au Messager de Dieu Muhammad, lors de la nuit du destin.
Le mois de Ramadan est celui pendant lequel le Coran – le Livre Saint – a été révélé comme guide pour l’humanité, avec des preuves claires sur le Critère et la direction”, verset 186, sourate 2 (Al Baqara).
Le Coran recommande de jeûner pendant cette période pour être plus proche de Dieu Tout Puissant, se détacher des préoccupations matérielles et également demander pardon pour ses péchés. C’est également une manière de se rapprocher des pauvres, des plus démunis, en faisant l’expérience de la soif et de la faim.
Mais le Ramadan est aussi l’occasion d’avoir une pratique de l’Islam beaucoup plus intense que d’habitude, en effectuant principalement les cinq prières quotidiennes (Al Sobh, Al Dohr, Al Asr, Al Maghrib, Al Icha), en lisant le Livre Saint et en faisant l’aumône.

Learn More

Entreprenariat : comment passer à un niveau supérieur ?

Posted by on Mar 17, 2020 in La une

Pour avoir du bon sens dans l’évolution pérenne des stratégies d’une société, l’intelligence artificielle doit nécessairement être liée à un objectif bien précis, surtout au niveau organisationnel ainsi que technologique. Ce n’est qu’ainsi qu’une entreprise pourra apporter de la valeur ajoutée à son rendement, comme a assuré l’un des responsables travaillant au sein de l’opérateur de télécom numéro un en France, Paritel.

L’intelligence artificielle est nécessaire pour les entreprises

Il est important de signaler que cette technologie est omniprésente dans nos ordinateurs, nos smartphones, nos voitures et d’une façon générale dans notre quotidien. En effet, l’intelligence artificielle représente un marché dont la croissance est fulgurante, et dont l’investissement est exponentiel surtout au niveau des Etats-Unis et de la Chine.

L’opérateur Paritel qui propose plusieurs technologies adaptées aux exigences des professionnels, affirme que le déploiement de l’intelligence artificielle doit être nécessairement connecté à l’objectif précis de la société.

Les objectifs que l'entreprise doit atteindre
Qu’il s’agit d’apporter de nouveaux services aux clients ou d’améliorer les opérations proposées par l’entreprise, les sociétés doivent profiter d’une vision bien claire de leur objectif que ce soit technologique ou organisationnel à atteindre. Cette opération doit se faire dès l’étape de la conception du projet.
Ces objectifs doivent être adaptés aux différents indicateurs des moyens de mise en œuvre pertinents et de performance.

Pour les différentes équipes informatiques, des entreprises doivent adopter des points de vue tout en travaillant avec les experts de chaque département, marketing, production et équipe commerciales, afin de pouvoir accéder aux objectifs. Puisque ce sont ces derniers qui peuvent mettre en place les éléments nécessaires en matière d’intelligence artificielle afin de créer de la valeur ajoutée dans les différentes entités de l’entreprise.

En prenant en compte tous les objectifs fixés durant la phase de conception qu’une société pourrait atteindre les indicateurs de succès établis.
Certes, malgré les demandes organisationnelles d’une société et la volonté incessante de digitalisation, l’intelligence artificielle reste encore bloquée au niveau bas comme la mise en place chatbots.

Learn More
L’Arcep contrôle les obligations des opérateurs Commentaires fermés sur L’Arcep contrôle les obligations des opérateurs

L’Arcep contrôle les obligations des opérateurs

Posted by on Mar 11, 2020 in La une

Comme prévu, le ministère de l’Économie, de l’Industrie et du numérique a officiellement donné le coup d’envoi de l’appel à candidatures pour les licences 5G.

Suite à l’accord entre les opérateurs télécoms français (à savoir Paritel, Free mobile, Bouygues Telecom, SFR et Orange) et le gouvernement, le gendarme des télécoms a dévoilé un document technique concernant notamment les obligations des opérateurs sur la couverture, la mutualisation et les déploiements. Le régulateur dévoile le développement des offres de 5G et de 5G+ fixe chez chacun d’eux et leurs engagements pour y parvenir. Il a mis en consultation le cahier des charges des attributions de fréquences 5G. Le document détaille les obligations (et les engagements) qui seront assignées aux acteurs du marché et la mécanique des enchères.

L’objectif est double pour les pouvoirs publics : approvisionner les caisses de l’Etat sans obérer les capacités d’investissement de Bouygues Telecom, Free, SFR, Orange et Paritel, mais également s’assurer que ceux-ci feront bon usage de ces fréquences. Le but étant d’éviter de reproduire les foires d’empoigne (conflit où chacun défend ses intérêts) qui ont vu les opérateurs de télécommunications belges, ensuite leurs homologues italiens, dépenser pas moins de sept milliards d’euros pour les fréquences 5G.

Les engagements pris par les grands opérateurs télécoms français

Le gendarme des télécoms rappelle que la question du respect des obligations de déploiement doit nettement être distinguée de la question de la qualité de service, constituant un élément de différenciation entre acteurs.

Afin de concilier ces impératifs, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse a opté pour un mécanisme en trois, voire quatre temps.

“Un prix de réserve sera normalement déterminé en juillet 2020. Et les attributions auront lieu entre août et septembre 2020”, explique Sébastien Soriano, le président-directeur général de l’Arcep.

Ainsi, les lauréats (personne ayant remporté un prix dans un concours) devront respecter – obligatoirement – un calendrier de déploiement bien précis.
Après un galop d’essai, les opérateurs télécoms qualifiés devront, selon le régulateur des télécoms, déployer plus de 4 000 sites en 4.3 – 4. 6 Ghz à fin 2020, ensuite 6 000 à l’horizon 2023.

Ces derniers doivent également veiller à ne pas laisser les régions moyennement denses au bord du chemin. Ils doivent également être en mesure de commercialiser des offres à services différenciés, au plus tard en 2021, à destination des verticales.

Learn More
Municipales 2020 : le candidat favori de Villefranche vise à redynamiser la commune ! Commentaires fermés sur Municipales 2020 : le candidat favori de Villefranche vise à redynamiser la commune !

Municipales 2020 : le candidat favori de Villefranche vise à redynamiser la commune !

Posted by on Mar 6, 2020 in La une

Dans les cités calmes de Villefranche, située dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le bilan négatif de Trojani Christophe, le maire actuel, ne peut que motiver encore plus Jean-Pierre Mangiapan, le candidat aux élections municipales et actuel premier adjoint, qui vise à redresser la barre de la commune.

Il est important de rappeler que Christophe Trojani est visé par une enquête préliminaire pour délit de favoritisme. Pratiquement, le délit de favoritisme consiste pour un dépositaire de l’autorité publique, titulaire d’un pouvoir de contrainte et de décision sur les choses et les individus, à avantager une personne physique ou morale. Cela bafoue (ou ridiculise) les dispositions légales et réglementaires qui doivent garantir l’égalité et la liberté d’accès des candidats dans les marchés publics.

L’individu reconnu coupable de favoritisme peut être condamné à une peine de plus de 45 000 euros d’amende et de trois ans d’emprisonnement. Ainsi, le juge peut prononcer : une saisie des montants régulièrement reçus par le coupable ; une interdiction d'exercer une activité sociale ou professionnelle ou d’exercer une fonction publique ; une interdiction des droits civiques et civils, et notamment le droit d’éligibilité et de vote, pour une durée de six ans.

Le programme du candidat favori de Villefranche

“La politique, c’est une passion qui m’anime depuis toujours”, ajoute Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller municipal d’opposition de Villefranche-sur-Mer. Pour ce dernier, la politique est un sacerdoce.

Avec 38 colistiers sur 40, la liste ‘Ensemble faisons gagner Villefranche’ est presque bouclée. Le candidat a présenté jeudi soir son nouveau projet : le ‘Conseil des jeunes de Villefranche-sur-Mer’.

“On s’engage à travailler autrement pour que chacun soit heureux et fier de vivre à Villefranche-sur-Mer”, annoncent les membres de sa liste. En développant les activités sportives et culturelles, la convivialité et l’animation ; en protégeant mieux les zones scolaires ; en améliorant la sécurité des cyclistes et des piétons aux entrées de la ville ; en agissant pour une sécurité accrue des personnes et des biens ; en améliorant la propreté de la ville ; en mettant en place des applications citoyennes ; en redynamisant le centre-ville ; en numérisant la commune…

À l’occasion des élections municipales 2020, le candidat veut faire apprendre à Villefranche ‘le virage des nouvelles technologies’. Pour lui, le digital est l’un des enjeux de ces municipales. Il dédie tout un pan, dans son nouveau programme, à la numérisation de la commune.

Learn More
Internet : la bataille du très haut débit (THD) pour tous Commentaires fermés sur Internet : la bataille du très haut débit (THD) pour tous

Internet : la bataille du très haut débit (THD) pour tous

Posted by on Mar 1, 2020 in La une

Face à l'appétit croissant des sociétés et des internautes en bande passante, les grands opérateurs de télécommunications – Orange, Bouygues Telecom, SFR, Paritel et Free – se sont lancés dans un très grand chantier : remplacer le réseau historique en cuivre par une nouvelle toile en fibre optique (FTTH), qui permet d’accéder au THD, sur l’ensemble du territoire français.
“Ces déploiements, se chiffrant à plusieurs milliards d’euros, font l’objet d’une concurrence féroce”, ajoute le président du groupe Paritel, Jean-Philippe Bosnet.

L’amélioration de la couverture mobile et fixe est devenue aujourd’hui un enjeu prioritaire pour le chef de l’État, Emmanuel Macron, afin de lutter contre le sentiment d’abandon de certaines régions et zones. Un compromis a été déjà trouvé entre les opérateurs de téléphonie et le gouvernement.

Les acteurs du secteur se sont engagés à investir plus de 7 milliards d’euros complémentaires pour développer davantage la couverture mobile dans les zones moyennement denses et rurales, en contrepartie du renouvellement de leurs fréquences, sans mise aux enchères. Ces derniers ont, selon les dires du président de la République, promis d’installer chacun 2500 sites supplémentaires.

“L’accord entre les opérateurs télécoms français et le gouvernement fixe ainsi les règles du secteur pour les 20 prochaines années”, ajoute Emmanuel Macron, lors de son discours de clôture de la Conférence des territoires au Sénat.

Emmanuel Macron veut boucler le Plan France Très Haut Débit (PFTHD) avec trois ans d’avance

Le compromis se donne pour objectif de généraliser le THD, à l’horizon 2022, à près de 15 000 communes françaises actuellement couvertes en 3G/4G, mais aussi d’améliorer la couverture à l’intérieur/l’extérieur des bâtiments et de couvrir les grands axes de transport, dont les lignes TGV.

“Le but du compromis, c’est de permettre un investissement complémentaire et significatif des acteurs du secteur afin de faire, principalement dans les zones moyennement denses et rurales, en deux ans ce qu’ils avaient fait ces dix dernières années”, ajoute Houlin Zhao, le président de l’Union Internationale des Télécommunications. Celui-ci s’est félicité des progrès réalisés par les opérateurs télécoms, ces six derniers mois.

Le chef de l’État a déclaré, la semaine dernière, lors d’une conférence de presse, vouloir terminer le PFTHD avec trois ans d’avance. Pour cela, la 5G sera mise à contribution. En principe, ce plan, lancé en janvier dernier, doit se reposer principalement sur la fibre optique, ou le réseau FTTH (Fiber To The Home ; Fiber To Fiber), cette nouvelle technologie qui a vocation à remplacer l’ADSL.

Learn More
scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services