Les résultats des élections municipales, seront-ils annulés ?

Les résultats des élections municipales, seront-ils annulés ?

Le gouvernement a annoncé le report du deuxième tour des élections municipales qui aurait du avoir lieu le 22 mars dernier, en assurant le maintien des résultats du scrutin du premier tour. Néanmoins, avec le fort taux d’abstention qui a été enregistré le 15 mars dernier, résultat de la propagation continue de la maladie du Coronavirus, plusieurs candidats appellent à l’annulation des résultats en affirment qu’ils ne sont pas sincères.
Afin de mieux cerner le problème, Jean-Pierre Mangiapan, le conseiller de l’opposition au sein de la commune de Villefranche-sur-Mer nous apportera toutes les explications sur les élections municipales en France.

Le débat portant sur le premier tour des élections municipales

Selon Jean-Pierre Mangiapan, les partisans du maintien des résultats du premier tour sont essentiellement renvoyés à leurs domaines de professionnels de la politique en persistant à tenir bon aux résultats des élections. Le débat est alors ouvert afin de savoir s’il faut maintenir le premier tour ou ré-organiser les élections municipales, surtout que dans plusieurs communes aucune liste n’a pu atteindre la majorité absolue. Il est important de rappeler que le gouvernement avait annoncé que le second tour a été reporté pour une date ultérieure, toutefois, on ne sait pas quand il aura lieu. D’après un grand nombre de français, l’écart chronologique constitue un problème. Alors que d’autres voient que ce n’est qu’un faux problème puisqu’ils affirment qu’il est impératif d’annuler tous les résultats du premier tour.

Quelques irrégularités ont été enregistrées au cours du scrutin du premier tour

D’après certains candidats, au cours des élections il y a eu des faits qui ont entaché la régularité des scrutins du premier tour.
En effet, les votants ont été placés devant un choix assez impossible, vu qu’ils ont été appelés au scrutin afin d’accomplir leur devoir civique alors qu’ils ont été appelés à le plus fréquenter les différents lieux publics afin de limiter la propagation de la maladie Covid-19.
Plusieurs mesures ont été alors prises en considération pour éviter les contacts au niveau des bureaux de vote, telles que l’espacement au niveau de la file, rapporter son propre stylo, la présence de gel hydroalcoolique. Néanmoins, un très faible taux de participation a été enregistré. Alors, est-ce que ce taux de participation, peut-il être légitime ?

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services