Internet : la bataille du très haut débit (THD) pour tous

Internet : la bataille du très haut débit (THD) pour tous

Face à l'appétit croissant des sociétés et des internautes en bande passante, les grands opérateurs de télécommunications – Orange, Bouygues Telecom, SFR, Paritel et Free – se sont lancés dans un très grand chantier : remplacer le réseau historique en cuivre par une nouvelle toile en fibre optique (FTTH), qui permet d’accéder au THD, sur l’ensemble du territoire français.
“Ces déploiements, se chiffrant à plusieurs milliards d’euros, font l’objet d’une concurrence féroce”, ajoute le président du groupe Paritel, Jean-Philippe Bosnet.

L’amélioration de la couverture mobile et fixe est devenue aujourd’hui un enjeu prioritaire pour le chef de l’État, Emmanuel Macron, afin de lutter contre le sentiment d’abandon de certaines régions et zones. Un compromis a été déjà trouvé entre les opérateurs de téléphonie et le gouvernement.

Les acteurs du secteur se sont engagés à investir plus de 7 milliards d’euros complémentaires pour développer davantage la couverture mobile dans les zones moyennement denses et rurales, en contrepartie du renouvellement de leurs fréquences, sans mise aux enchères. Ces derniers ont, selon les dires du président de la République, promis d’installer chacun 2500 sites supplémentaires.

“L’accord entre les opérateurs télécoms français et le gouvernement fixe ainsi les règles du secteur pour les 20 prochaines années”, ajoute Emmanuel Macron, lors de son discours de clôture de la Conférence des territoires au Sénat.

Emmanuel Macron veut boucler le Plan France Très Haut Débit (PFTHD) avec trois ans d’avance

Le compromis se donne pour objectif de généraliser le THD, à l’horizon 2022, à près de 15 000 communes françaises actuellement couvertes en 3G/4G, mais aussi d’améliorer la couverture à l’intérieur/l’extérieur des bâtiments et de couvrir les grands axes de transport, dont les lignes TGV.

“Le but du compromis, c’est de permettre un investissement complémentaire et significatif des acteurs du secteur afin de faire, principalement dans les zones moyennement denses et rurales, en deux ans ce qu’ils avaient fait ces dix dernières années”, ajoute Houlin Zhao, le président de l’Union Internationale des Télécommunications. Celui-ci s’est félicité des progrès réalisés par les opérateurs télécoms, ces six derniers mois.

Le chef de l’État a déclaré, la semaine dernière, lors d’une conférence de presse, vouloir terminer le PFTHD avec trois ans d’avance. Pour cela, la 5G sera mise à contribution. En principe, ce plan, lancé en janvier dernier, doit se reposer principalement sur la fibre optique, ou le réseau FTTH (Fiber To The Home ; Fiber To Fiber), cette nouvelle technologie qui a vocation à remplacer l’ADSL.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services