La population de l’Afrique va-t-elle quadrupler d’ici la fin du siècle ?

La population de l’Afrique va-t-elle quadrupler d’ici la fin du siècle ?

Aujourd’hui, l’Afrique a une opportunité sans précédent. Selon la Banque africaine de développement (BAD), 78 % de la population a moins de 30 ans.
D’après les dernières estimations de la BAD, entre 2020 et 2060, il y aura annuellement 700 000 jeunes de seize ans de plus que l’année précédente.
La très forte croissance de la population jeune en Afrique est une vraie opportunité par rapport aux faits suivants. Tout d’abord, les concentrations croissantes de travailleurs dans les régions dites urbaines peuvent, selon la Banque Mondiale, être une source de croissance économique et d’innovation rapide. Les jeunes seront à la pointe de ces développements.
Deuxièmement, les services et les biens ne peuvent jamais être produits sans une main-d’oeuvre – ensemble des ouvriers, des salariés – en âge de travailler. L’Asie du Nord et l’Afrique francophone peuvent ainsi être les principaux pourvoyeurs – personne ou organisme qui fournit – de la main-d’oeuvre mondiale, en produisant les services et les biens nécessaires dans la région.
Troisièmement, les salaires dans les industries manufacturières – industries de transformation des biens – augmentent dans d’autres régions. La population en âge de travailler devrait donc concourir pour ces offres d’emploi. Mais il est également important que la population active africaine ait les possibilités d’être productive.
À noter que la majorité des pays africains dépendent des matières premières pour leurs exportations.

La jeunesse africaine a déjà inventé un nouveau monde, durable et solidaire

L’Afrique, avec près de 400 millions d’habitants âgé de 16 à 27 ans, a la plus grande jeune population au monde.
Le poids démographique de la jeunesse africaine – plus de 75 % des Africains ont moins de 30 ans – est révélateur de l’importance de ses droits et de ses besoins en matière d’emploi, de formation et d’éducation.
La jeunesse africaine fait actuellement face à plusieurs défis : les inégalités flagrantes entre les populations nomades et celles sédentaires, entre les hommes et les femmes, entre les campagnes et les villes, l’accès difficile à la formation et l’éducation de qualité, le chômage, le sous-emploi, la disparité socioéconomique, la pauvreté, etc.
Un fonds africain au profit de la jeunesse résoudra, selon la Banque Mondiale (BM) et la Banque africaine de développement (BAD), la question du chômage, cause principale de l’émigration des jeunes vers l’occident.
S’il est admis que le XXIe siècle est celui du continent africain, ce sont principalement les jeunes qui vont écrire les nouvelles pages de cette fameuse histoire.
Le ‘Projet pour l’emploi des jeunes et le développement des compétences’ (PEJEDEC), financé par la Banque africaine de développement, vise notamment à promouvoir les perspectives d’emploi chez les jeunes.
Vous êtes à la recherche d’un emploi en Côte d’Ivoire ou d’un stage : Afrique francophone ? Il y en a 500 disponibles sur Okapi emploi, le plus grand site d’emploi mondial.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services