Syrie : les journalistes qui ont pu transmettre l’information lors des bombardements

Syrie : les journalistes qui ont pu transmettre l’information lors des bombardements

Avec les bombardements et les attaques de l’État islamique, la Syrie est devenue l’un des pays le plus dangereux au monde pour les journalistes. Même les plus grands journaux craignent d’y envoyer leurs reporters. C’est pour cette raison que les médias ont été contrait de trouver différentes manières de trouver les informations de l’intérieur du pays.
Un grand nombre de média ont eu recours à des expatriés français se trouvant dans la capitale syrienne dès le déclenchement de la guerre civile pour être à jour.

Les journalistes se trouvant sur place

Jean Pierre Duthion, un entrepreneur français qui a 33 ans, qui est devenu il y a quelques mois un contact sûr des plus grands médias français. Le jeune entrepreneur français, expatrié à Damas, est devenu un journaliste professionnel. Partageant le quotidien des syriens sur sa page Twitter @halona, avec des photos à l’appui, Jean Pierre Duthion, constitue une mine d’information pour les rédactions qui ont rencontré des difficultés pour envoyer des journalistes en place.
L’ancien homme d’affaires qui possède un bar lounge dans le quartier chrétien de la capitale syrienne, a multiplier les apparitions dans les écrans. Commençant par apparaître dans un internaute sur place, en répondant à une quinzaine d’interviews par jour, le seul journaliste français se trouvant en Syrie, est devenu par la suite consultant, correspondant pour enfin avoir une carte de journaliste français. Le journaliste, participe dans la presse écrite sur Paris Match et on l’entend sur les médias renommé en France, comme Europe 1, BFM TV, mais aussi le BBC. Certains, médias le qualifie comme le seul journaliste crédible face aux matraquages médiatiques.

Enlèvement du journaliste

En 2013, le frère du journaliste a publié sur Twitter, que le journaliste français a été enlevé par le gouvernement de Bachar Assad, avant d’être relâché quelques jours après. Le rédacteur en chef de Paris Match a assuré que son journaliste est bien en sécurité et se trouve à Beyrouth.
Heureusement que la voix de la France en Syrie, comme l’appelait Paris Match, a repris quelques jours après son enlèvement, son activité sur son compte Twitter pour renouer le contact avec les deux mille personnes abonnées.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services