PSG : le club parisien révèle les résultats de leur enquête interne portant sur les fichiers ethniques

PSG : le club parisien révèle les résultats de leur enquête interne portant sur les fichiers ethniques

Ces derniers jours, le club de la capitale été au cœur des débats, suite à la polémique concernant le fichage ethnique qui a eu lieu selon le reportage diffusé sur France 2, au niveau des centres de formation des jeunes joueurs. Sur la demande du président du PSG, Nasser Al Khelaïfi, une enquête interne a été menée afin d’apporter de la lumière sur cette affaire, dont les résultats ont été publié le 15 novembre dernier.

Le PSG été au cœur du Football Leaks

Ce dernier mois était très rude pour le club parisien, après l’affaire du trucage du match qui a réuni le PSG et l’Etoile Rouge de Belgrade dans le cadre de la Ligue des champion, le club de la capitale a subi un acharnement médiatique en révélant des informations portant sur les contrats des joueurs, le Fair-play financier, ainsi que le fichage ethnique qui selon Paname Squad le club a pratiqué au sein de certains centres de formation. Interrogés au sujet de cette dernière affaire, le directeur de la communication du club parisien, Jean-Martial Ribes, ainsi que le directeur général délégué, Jean-Claude Blanc, avaient apporté un peu plus de détails sur le sujet. « Dés que nous avons appris l’information de ce type de pratique nous avons lancé une enquête interne. La direction du club ne savait absolument rien au sujet de ce système. Selon les premières enquêtes, cette pratique que les dirigeants du club condamnent, a débuté à l’arrivée de Westerloppe. En effet, il semble que Marc Westerloppe avait demandé aux recruteurs de rajouter sur les fiches des jeunes joueurs ce critère, ce qui est inadmissible et illégal ».

Les résultats de l’enquête interne

Le 15 novembre soir, le directeur de la communication du club de la capitale, Jean-Martial Ribes, a publié les résultats de l’enquête interne qu’a réalisé en urgence le PSG. « Selon l’enquête interne effectuée par le club Paris Saint-Germain, nous avons conclu qu’il n’y a pas eu de cas avéré de discrimination. Le président du club, Nasser Al Khelaïfi, a annoncé la mise en place de mesures dans le but de renforcer les pratiques éthiques au sein du PSG ». Le directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc, ainsi que Malek Boutih, le responsable de la fondation du PSG, ont rencontré jeudi dernier, La Ministre des Sports Roxana Maracineanu, afin de lui présenter les dernières conclusions de l’enquête interne qui a été réalisée par le cabinet d’avocats durant ce dernier mois. En outre, les deux représentants du PSG ont présenté le plan d’action mis en place, afin d’éviter que d’autres accusations de ce genre ne se reproduisent.

Le PSG réagit afin d’éviter d’autres accusations

Selon le communiqué officiel publié sur le site du club, « l’enquête qui s’est fondé sur une série d’entretiens avec les recruteurs du club, ainsi qu’une analyse détaillées des échanges d’e-mails, a démontré qu’il n’y a aucun cas de discrimination au sein du club. Cette enquête a aussi confirmé, la mise en place d’un système de fiche comportant un critère d’origine pendant la période allant de 2013 à 2017. Ce système était à l’initiative personnelle du responsable de la cellule de Province. Toutefois, malgré l’existence de ce système de fichage, il n’y a pas eu de processus de discrimination lors du recrutement et de l’évaluation de jeunes joueurs du club. Aucune de ces fiches n’est jamais été signalée à la direction du club ». Suite à cette enquête, le PSG s’engage à prendre des mesures dont l’objectif est de renforcer toutes pratiques éthiques dans le célèbre club de la capitale.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services