Défiscalisation : payez moins d’impôts avec les SOFICA

Défiscalisation : payez moins d’impôts avec les SOFICA

L’impôt sur le revenu – IR – ne cesse de s’alourdir, principalement pour les familles. Quels sont les meilleurs placements pour réduire sa facture fiscale ?
Si cette année, l’État s’est décidé à faire un petit geste pour les plus modestes, il n’a pas diminué la facture fiscale des redevables les plus taxés et des classes dites moyennes. C’est, pour plusieurs d’entre eux, une occasion de se pencher sur les placements – même si ces derniers imposent des contraintes et comportent des risques – assortis d’avantages fiscaux.
Les SOFICA, placement alternatif, permettent de financer l’industrie cinématographique et audiovisuelle française tout en réalisant une économie d’impôt. Ce placement est complètement décorrélé – supprimé – des actifs financiers cotés. En fait, les sociétés de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel s’adressent à des investisseurs avertis.

Qu’est-ce qu’une SOFICA et quels sont ses avantages ?

Les sociétés de coproduction de films et de séries télévisées, créées en 1991, continuent à se développer discrètement compte tenu de leur singularité. Dans le principe, le mécanisme est très simple et a le mérite de profiter d’une bonne stabilité.
Une vingtaine de promoteurs de SOFICA se partagent, chaque année, une enveloppe proposée par le ministère du Budget et le centre national de la cinématographie.
Chacune de ces fameuses sociétés doit investir dans la production indépendante et principalement dans les premiers films, et dans des films ou des séries télévisées à petit budget. Il s’agit de soutenir l’exception culturelle française. Les promoteurs peuvent passer par l’IRD ou placer les parts de SOFICA directement auprès d’investisseurs.
A Plus Finance, de par son modèle de distribution externalisé, répartit très peu les parts de ses SOFICA (A Plus Image 7, A Plus Image 8, SG Image 2017, SG Image 2018, etc.) en direct. Généralement, les particuliers font part de leur souhait de souscription dans une société de financement de l’industrie cinématographique et de l’audiovisuel à leur conseiller qui les alerte par la suite quand la période de souscription – généralement en octobre – s’ouvre. Donc, on n’est pas en prise directe avec la demande, mais le registre de nos actionnaires montre une certaine fidélité à la souscription de SOFICA”, explique Niels Court Payen, le président et co-fondateur d’A Plus Finance.
La réduction d’impôt de 72 % du montant investi est très attirante, d’autant plus qu’à la différence d’autres mécanismes fiscaux celle-ci n’entre pas dans l’enveloppe des dérogations fiscales ou des dépenses fiscales. Cependant, la somme d’investissement est limitée à 25 millions d’euros.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services