Capitaux propres : définition et calcul

Capitaux propres : définition et calcul

Selon A Plus Finance, la société de gestion spécialisée dans les placements PME, les capitaux propres sont essentiellement les ressources financières que possèdent les sociétés, hors dette. Une société génère et investit ses propres capitaux afin de garantir son bon fonctionnement, mais aussi afin de rémunérer ses actionnaires.
Pour déterminer les capitaux propres, il faut les chercher au niveau du passif du bilan. Selon les experts du secteur, en finance, la notion de capital propre fait illusion à la trésorerie de la société qui est toujours disponible. En effet, on parle de fonds propre ou de capital propre pour parler de tout ce que la société possède hors dette. Le capital propre forme une ressource qui est stable pour la société. C’est pour cette raison que la loi française oblige toutes entreprises de détenir une somme minimale en tant que capitaux propres. Ce dernier doit être au moins égal à la moitié du capital social. Dans le cas échéant, la société devra procéder à une assemblée générale qui va décider soit de la dissoudre, soit de régulariser sa situation durant les 2 prochaines années.

Définition comptable des capitaux propres

Les capitaux propres selon la définition comptable fournie par la société de gestion indépendante, A Plus Finance, s’enregistrent au passif du bilan de la société et ils sont formés essentiellement de :
– capital social
– le bénéfice non mis en réserve et non distribués sur les associés
– les réserves légales
Il est important de signaler que les capitaux permanents font aussi partie du capital propre. Puisqu’il s’agit des fonds apportés par les associés ou actionnaires ou des sommes qui sont laissé à la disposition de l’entreprise pour sa gestion et son développement. En outre, les capitaux permanents servent à déterminer la valeur du fonds de roulement (qui est une autre notion financière qui est importante pour les dirigeants des sociétés).

À quoi servent ces capitaux ?

Plus la somme qui constitue le capital propre est important plus les clients, les fournisseurs et les potentiels actionnaires seront rassurés sur la longévité de l’entreprise.
Ces fonds, qui constituent de l’argent facilement disponible pour l’entreprise, sont prêts à parer les aléas que peuvent rencontrer une société comme des charges importantes, besoins en fonds de roulement… etc.
Au sein de chaque devis ou document administratif de la société, le capital social est mentionné. Le capital social donc est un fonds qui garantit l’état financier et la stabilité de la société.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services