Immobilier : comment acheter à Paris, un bien pour habiter ou pour louer ?

Dans la capitale de l’hexagone, le cap des 10 000 euros le mètre carré est en vue. Afin de pouvoir faire le bon choix, il est judicieux de faire une étude sur la cote, les quartiers à prospecter selon sa situation, ainsi que le budget à prévoir.
Quelqu’un qui cherche un bien immobilier sur Paris, il peut aussi déléguer sa recherche à une agence spécialisée dans la chasse immobilière comme Homelike Home qui déniche les biens les plus rares dans la capitale française.

Les prix des biens parisiens ont flambé

Alors que les prix des biens ont bondi de 10 % en un an, trouver une bonne affaire dans la capitale n’est vraiment pas évident. Constat qui est aussi valable pour les biens ayant de grandes surfaces destinés essentiellement pour les familles. Ces biens sont revenus sur le marché de l’immobilier depuis 2017.
En effet, les biens de qualité dans la capitale française, sont très souvent cédés sans passée ni par une agence ni annonce. Par conséquent, c’est l’investisseur qui pourrait tirer son épingle du jeu en lui donnant de la marge de manœuvre, suite à l’annulation de l’encadrement des différents loyers. Alors que le contrôle renforce les biens destinés à la location de type Airbnb, ainsi qu’avec la mise en place de l’impôt sur la fortune immobilière qui pourraient mettre sur le marché les biens de petites surfaces. Néanmoins, il faudra que l’investisseur soit près à investir au moins 10 000 euros le mètre carré.

Les biens cherchés sur Paris

Pour tout investisseur dans l’immobilier, qui hésite encore à franchir le périphérique, les quartiers les plus populaires, comme c’est le cas du quartier des Epinettes se trouvant dans le 17e arrondissement, recèlent d’opportunités.
Selon Christine Pelosse, fondatrice de l’agence de chasseur immobilier paris Homelike Home, « l’arrivée de la ligne 14 prévus pour mi-2020, au niveau de la porte de Clichy, apportera de l’intérêt au quartier qui n’a pas eu l’occasion de vraiment décoller ». En outre, les travaux annoncés au niveau de la station de métro du Goncourt, ainsi qu’au niveau de Père Lachaise peuvent affecter le changement de la clientèle au niveau de ce secteur. En effet, dans ces quartiers, on peut trouver des tarifs qui sont encore inférieurs à 9 500 euros le mètre carré.
Il reste tout de même possible de s’y loger à seulement 8 500 euros le mètre carré, comme par exemple dans la rue Lantiez, dans un studio de deux-pièces, de 30 mètres carrés, qui coûte environ 255 000 euros.

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services