Secteur des télécommunications

   Secteur des télécommunications

 

Conception réseaux et télécommunication

 

En juin 1992, le CRTC (société d’ingénierie et d’installation dans le domaine du câblage de réseau informatique, qui a pour but la réalisation de tout type de câblage téléphonique) introduit la concurrence pour les services interurbains longue distance sur le marché, et en août 1996, le rapprochement entre la câblodistribution et les télécommunications est validé par le gouvernement.

Les modalités restent à définir, comme l’annonce de la disparition de la câblodistribution, est devenu l’illustration de la convergence réglementaire aboutissant à la construction des autoroutes de l’information.

 

La concurrence dans l’industrie canadienne des télécommunications

Bell Canada :

Bell Canada (une des plus grandes sociétés du Canada et l’une des principales compagnies de télécommunications) a pendant de longues années joué le rôle d’un monopole privé dont les attributions sont analogues à celles d’un monopole d’État, ce qui a peut-être limité le développement dans des domaines connexes.

L’introduction successive de la concurrence à la fin des années 1970 a conduit ses gestionnaires à jouer la carte de la polyvalence sans nécessairement rechercher la convergence.

 

Téléglobe :

Téléglobe (opérateur de télécoms canadien) est la société mère du seul fournisseur de services du Canada.

Cette société possède d’autres entreprises de télécommunications internationales ; Téléglobe USA, qui a le statut de revendeur et fournisseur aux États-Unis, et Téléglobe International qui assure des services de télécommunications en Grande-Bretagne, et en Allemagne.

Cette entreprise a bénéficié d’un monopole sur les communications par satellite et par câble jusqu’au 2000.

 

Le positionnement de Téléglobe dans les systèmes à couverture globale était un indice de la stratégie de Charles Sirois (son président (homme d’affaires)) dont le principal objectif était de diversifier les activités de télécommunications, tout en recherchant la complémentarité des réseaux.

Initialement présent sur le marché des communications textuelles et vocales par satellite, Téléglobe a dû se centrer sur Orbcomm qui propose de la transmission de données bidirectionnelles.

Les systèmes à couverture globale ne représentent pas le seul marché sans fil dans lequel Téléglobe est actionnaire.

La société est en effet aussi présente dans le domaine de la radiodiffusion par l’entremise de sa filiale “Téléglobe Entreprises Média” qui a créé la société Look Télé.

Le reflet de la culture de l’entrepreneur et la nécessité d’aller chercher des capitaux importants constituent alors les piliers de la stratégie de cet homme d’affaires canadien “Charles Sirois”.

 

Télécommunications en France :

En France, les systèmes de télécommunication sont très développés.

Les systèmes cellulaires comprennent des services d’itinérance à l’étranger, ils sont en pleine expansion.

La France a au jour d’aujourd’hui quatre réseaux mobiles : Bouygues telecom, SFR, Orange et Paritel.

Forte de ses compétences d’installateur téléphonique et internet professionnel ainsi que d’opérateur téléphonique, Paritel permet à ses clients d’investir dans un équipement répondant exactement à leurs usages…

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services