États-Unis : système informatique d’État pour les élections

    États-Unis : système informatique d’État pour les élections

 

[…] “Une deuxième innovation est survenue avec le développement de l’informatique.

Grâce à la technologie, il est maintenant possible de connaître les résultats des sondages instantanément.

Cela se révèle très utile pour les candidats, puisqu’ils peuvent obtenir rapidement une mesure de la popularité d’une idée ou d’un candidat.

Par contre, le moindre faux de la télévision peut amener l’opinion publique, à réviser ses positions de façon soudaine.

Ainsi, un candidat qui commet une bévue en direct à la télévision en verra presque à coup sûr les répercussions dans les sondages suivants.

Les candidats doivent donc pouvoir rectifier le tir rapidement.

  Les sondages influencent-ils les élections ?

Les avantages liés à l’utilisation des sondages sont nombreux et, somme toute, évidents.

Tout d’abord, les sondages peuvent être utiles aux candidats présidentiels, vu qu’ils servent à leurs tours, à mesurer la satisfaction des citoyens ou connaître l’impact potentiel d’une politique ou d’un programme sur la population.

Les résultats obtenus, leur permettront alors, d’élaborer de nouvelles stratégies électorales ou de renforcer celles qui fonctionnent bien.

Les sondages renseignent également les adversaires sur les forces et les faiblesses d’un candidat, ce qui les aidera dans la conception de leur publicité et lors des débats télévisés.

Enfin, les sondages constituent un des outils de prise de décision à la disposition des citoyens, qui peuvent ainsi vérifier si, leurs opinions ou leurs idées sont partagées par la majorité de la population.

L’utilisation des sondages comporte aussi certains risques. Ainsi, les candidats doivent éviter de considérer les fluctuations de l’opinion publique pour autre chose que ce qu’elles sont, c’est-à-dire, des images du moment.

Un politicien qui prendrait la majorité de ses décisions en fonction des sondages serait vite confronté à de nombreuses contradictions, la plupart irréconciliables.

Le plus grand problème lié aux sondages d’opinion, est qu’ils font les manchettes “they make more news than most press conferences and most campaign speeches”.

 L’attention du public se trouve ainsi déviée des enjeux importants de la campagne présidentielle.

Cela a également permis l’émergence des spécialistes de la communication, qui gravitent autour des candidats, ajoute “Audrey Crespo-Mara”.

Le rôle de la télévision dans la campagne électorale :

La couverture négative de la télévision exerce un effet plus grand sur la population.

Durant, une campagne électorale, il arrive fréquemment que les journalistes agissent comme commentateurs ou analystes, ce qui les oblige à plus d’interprétation que description.

Ainsi, les téléspectateurs ont l’impression que les reportages sont critiques ou négatifs.

De même, les reportages très courts ne permettent pas la nuance, au contraire : le côté plus spectaculaire de la télévision se reflète également dans les bulletins de nouvelles, qui doivent accrocher rapidement le public.

Or, ce sont souvent les aspects négatifs qui parviennent à atteindre cet objectif”, article de la journaliste française “Audrey Crespo-Mara”.

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services