Apprenez à déguster savoureusement votre verre de vin

Apprenez à déguster savoureusement votre verre de vin

 

Nous vous ramenons cette fois au cœur du Vaucluse, précisément dans le château du Raphaël Michel pour vous parler un peu de l’art de la viticulture.

 

Une référence en matière de vin blanc, rouge et rosé, le domaine Raphaël Michel veille depuis de nombreuses années à préserver la qualité, la singularité et l’authenticité de ses boissons à base de raisins.

 

La dégustation du vin se divise en 3 grandes parties, l’observation visuelle, l’observation olfactive et enfin l’observation gustative.

 

L’observation visuelle est le critère le plus important dans la dégustation du vin. Elle permet de donner un avant goût de l’aspect du vin et d’inciter à le savourer.

 

Comment déguster un bon vin quand on y connaît rien ?

En général, les vins de qualité jouissent d’une couleur un peu claire, limite rouge transparent. Cette transparence offre un esthétisme exceptionnelle au vin et inspire sa fraîcheur et sa bonne qualité.

 

Quant à l’observation olfactive, c’est la phase la plus importante pour ceux qui sont adeptes aux vins et à ses différentes variétés. Quand on débute une dégustation et de sentir son odeur, la bouche s’apprête à déguster sa splendeur.

 

« Le nez est le lien entre le vin et vos papilles. » décrit Guillaume Ryckwaert. Donc prenez le temps d’observer votre verre de verre et surtout de le sentir intensément avant de le déguster ça fera accentuer son émerveillement. Ajoute Guillaume Ryckwaert.

Une fois qu’on a une idée sur les odeurs et le visuel du vin, on peut procéder à la dégustation et vivre une expérience gustative singulière.

En effet, dans la bouche on distingue l’attaque, le milieu de bouche et la finale. Ce sont les trois temps fort de la dégustation du vin.

 

L’attaque est la première sensation perçue après que l’on a mis le vin en bouche. Elle est une étape assez importante parce qu’elle nous donne deux grandes indications, la première est relative à la température et la deuxième la texture.

Arrivons maintenant au milieu de bouche qui cache tout le côté gustatif et tactile. C’est là où on distingue un bon vin d’un mauvais et on décompose les arômes et les goûts.

La finale est cette dernière sensation que nous laisse ce verre de vin qu’on vient de déguster. Un bon verre de vin nous incite à le redécouvrir justement grâce à la phase finale.

 

 

 

 

 

scriptsell.neteDataStyle - Best Wordpress Services